Voirie

voirie

Depuis son passage en communauté urbaine, Saint-Étienne Métropole est en charge de toutes les voiries du territoire, à l’exception des chemins dits « ruraux ».

Gérer la voirie à l’échelon intercommunal permet de mutualiser un certain nombre de moyens et de compétences : bureau d’études, ingénierie, suivi de travaux et de prestations, etc.

Les missions de Saint-Étienne Métropole comprennent :

  • l’entretien, la création, l’aménagement des chaussées et trottoirs ;
  • la signalisation directionnelle (hors commerciale), horizontale et lumineuse ;
  • les parcs et aires de stationnement ;
  • les ouvrages d’art soutenant la voirie ;
  • les mobiliers urbains destinés à canaliser les flux : potelets, barrières, bornes ;
  • l’entretien, la création, l’aménagement des abords des voiries départementales en agglomération ;
  • les droits de voirie liés à l’occupation totale, partielle et/ou temporaire du sous-sol.

Les missions qui restent du ressort des communes

Pour plus de proximité, un certain nombre de missions de proximité restent du ressort des communes, et notamment :

  • les espaces verts, squares et arbres d’alignement ;
  • les places publiques (si elles n’ont ni stationnement ni circulation) ;
  • les chemins ruraux ;
  • l’éclairage public ;
  • le nettoiement et le déneigement ;
  • le pouvoir de police de la circulation ;
  • les droits de voirie liés à l’occupation du sol (terrasses, marchés…).