Les Jeudi des Archives_Journée mondiale de la santé

Dans le cadre de la journée mondiale de la santé, intéressons-nous donc aujourd’hui à plusieurs établissements de santé de la commune.

 

Le plus ancien, l’Hôtel-Dieu, est mentionné pour la première fois en 1561 et se trouvait au niveau de l’actuel Place Dorian. C’est vers 1670 qu’un nouveau bâtiment est construit le long du Gier à l’écart de la ville. En 1713, par lettres patentes du roi Louis XIV, il obtient une légitimité royale facilitant son développement. Le personnel médical est composé d’un médecin, d’un chirurgien et des sœurs de la congrégation de Saint-Joseph. L’Hôtel-Dieu accueille également les miséreux, les orphelins, les personnes âgées et sera également une maternité (dès 1863). L’édifice ferme définitivement ses portes en 1971 après le transfert des personnes âgées vers la maison de retraite des Charmilles.

 

En 1940, sous la municipalité d’Antoine Pinay, un nouvel hôpital est construit pour remplacer l’Hôtel-Dieu. Il couvre les besoins de la population de la Vallée du Gier (90 000 habitants environ) en proposant une offre de soins riche et variée (médecine, chirurgie, maternité, hébergement de personnes âgées…). Dans les années 90, une extension et une restructuration majeure de l’hôpital a lieu. La première pierre de l’extension fut posée en 1994 par le Ministre de la Santé, M. Douste-Blazy.

 

Dans les années 1920, un sanatorium (centre médical spécialisé dans le traitement des différentes formes de tuberculose) est créé par M. Chavanne. L’établissement pouvant accueillir une quarantaine de lits était géré par la Croix-Rouge.

 

En 1897, place de l‘Egalité, l’asile Oriol-Gillier est construit pour accueillir les vieillards des manufactures des tresses et lacets. Il est légué aux hospices civils en 1931 qui gèrent l’établissement jusqu’en 1995.

 

 

 

Hôtel Dieu

Hôtel Dieu

Hôtel Dieu

Saint-Chamond, nouvel hôpital

Saint-Chamond, hôpital

Saint-Chamond, hôpital

Chavanne

Asile Oriol