Les Jeudi des Archives – Monastère du Carmel

Le Carmel

Les Jeudi des Archives
Sur les traces de l’ancien Monastère du Carmel

  Aujourd’hui, direction la rue de la Fenderie où le service des Archives vous emmène sur les traces de l’ancien Monastère du Carmel.
 
L’Ordre du Carmel s’installe à Saint-Chamond en 1868 dans l’ancienne maison Frécon situé rue de l’Arzalier (aujourd’hui rue Dugas-Montbel). Le monastère est fondé par la Mère Raphaël de Jésus.
 
  • L’installation à Saint-Chamond, ville ouvrière, est motivée par l’idée de maintenir dans la foi chrétienne les ouvriers
  • Dans les années 1940-1950, le Carmel compte entre une quinzaine et une vingtaine de religieuses.
  • Sous la municipalité d’Antoine Pinay, les carmélites doivent quitter leur propriété rue Dugas-Montbel, la municipalité voulant récupérer les terrains pour la construction du nouvel hôpital.
  • L’ancien bâtiment du Carmel deviendra l’annexe administrative du nouvel hôpital.
  • En 1936, les carmélites s’installent donc sur un terrain de la propriété Neyrand, 3 rue de la Fenderie à Saint-Julien-en-Jarez. Ce sont deux architectes stéphanois, MM Derouze et Fuzerot qui réalisent le nouvel édifice : le bâtiment s’organise autour d’un vaste espace de verdure et rappelle les monastères médiévaux avec notamment ses longs couloirs. Une haute chapelle complète l’édifice et la cloche sera bénite en 1938 par l’évêque auxiliaire de Lyon.
  • Au sein du Carmel, les religieuses fabriquent leur propre pain dans un four et élèvent des vaches pour leur lait. Elles fabriquent également des hosties. Dans la buanderie, un immense lavoir en pierre permet de laver le linge.
  • Pour gagner leur vie, elles réalisent un travail de reliure et d’imprimerie.
  • Mais face à l’âge vieillissant des religieuses et le trop petit nombre de nouvelles vocations (plus que 5 religieuses dans les années 2000) rendent de plus en plus difficile le maintien du Carmel.
  • Le départ des 5 dernières carmélites a donc lieu en avril 2003. Elles rejoignent le Monastère de Mozac.
 
🏢 Aujourd’hui et après des travaux de réaménagement et de mise aux normes de sécurité, le bâtiment reste un lieu de culte avec l’installation de la Maison Sainte Thérèse à Saint-Chamond.

CARMEL_RUE_FENDERIE_1970  

RECENSEMENT_POPULATION_1946