Accueil des enfants de 3 à 16 ans pendant les vacances scolaires

Accueil d'enfants COVID19

Dans la continuité du service proposé depuis le début de la période de confinement, la Direction Enfance Jeunesse met en place pendant les vacances scolaires, un accueil réservé aux enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise (cf. liste des professionnels concernés ci-dessous).

Le public :

Accueil des enfants de 3 à 16 ans, quel que soit le lieu d’habitation et de scolarisation (écoles publiques et privées) dont les deux parents exercent leur profession sur Saint-Chamond

 

Le lieu :

Ecole primaire LAMARTINE, square du Souvenir Français -Saint Chamond

 

Les modalités :

  • Accueil du lundi au dimanche de 7h30 à 18h30 sur inscription

Pour tout accueil, une inscription préalable est obligatoire. Pour cela, vous pouvez contacter la Direction Enfance Jeunesse au 04 77 31 05 28 du lundi au vendredi 8h30 12h00 13h30 17h30.

  • Un panier repas doit être fourni par les parents, un goûter ainsi qu’un plaid pour le temps de sieste si besoin.
  • Des supports scolaires peuvent également être amenés, si besoin.

Les matinées seront rythmées par du travail scolaire, des activités manuelles et de lecture. Les après-midis des activités sportives, musicales ou de jeux seront proposées encadrés par des professionnels de l’animation. L’ensemble des mesures barrières sont assurées sur la structure.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des personnels indispensables à la gestion de crise, dont les enfants peuvent être accueillis en ACM de 3 à 16 ans, à jour du 6 avril 2020 :

  • Tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé
  • Tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD … ;
  • Les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées… ;
  • Les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise ;
  • Les gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise ;
  • Les personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.
  • Les services en charge de la protection de l’enfance concernés sont les services d’aide sociale à l’enfance (ASE) et de protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et les services de prévention spécialisée.
  • Les professionnels relevant de ces structures éligibles au dispositif sont les suivants : travailleurs sociaux (assistants sociaux, les éducateurs spécialisés et les moniteurs éducateurs), techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes et psychologues.

Cette liste, dont la composition est fixée par les pouvoirs publics, est susceptible d’être réévaluée en fonction de l’évolution de la situation.

Il suffit qu’un des responsables légaux du mineur fasse partie des professionnels listés pour pourvoir bénéficier de cet accueil dédié.

  • L’accueil des mineurs est possible sur présentation par le parent de sa carte professionnelle de santé (CPS) ou de sa fiche de paie avec mention de l’établissement employeur.
  • S’agissant des personnels assurant la gestion de crise dans les agences régionales de santé (ARS), il conviendra de présenter une attestation de l’ARS.
  • Pour ce qui concerne des gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise, l’accueil des mineurs est possible sur présentation d’une attestation de l’autorité préfectorale.

Vous pouvez consulter la FAQ du ministère mise à jour le 6 avril